Peut-on choisir n’importe quelle couleur sur une façade de maison ?

Malheureusement, le choix de la couleur de la façade n’est pas libre. En fonction des communes et collectivités, une règlementation spécifique est appliquée en matière de ravalement de façade. Il convient de prendre connaissance de ces lois avant d’envisager de remettre à neuf votre façade.

Peut-on choisir n’importe quelle couleur sur une façade de maison ?

Une règlementation à respecter dans le choix des couleurs de façade

Votre façade fait grise mine et vous souhaitez la rafraîchir en appliquant une nouvelle peinture ? Très bonne idée. Cependant, sans vouloir refroidir vos ardeurs, il va falloir mettre de côté vos rêves de façade jaune safrané, rose flashy et autres couleurs qui cassent les codes. En effet, des règles ont été imposées sur la couleur à adopter et varient en fonction de la commune et de la région où vous vivez. Cette règlementation ne s’applique pas uniquement pour la façade, mais aussi pour les portes, les volets, ainsi que les fenêtres. Ainsi, même si vous êtes propriétaire de votre maison, vous êtes soumis au respect de ces exigences règlementaires.

Celles-ci ont été mises en place dans l’optique de s’adapter aux architectures et coutumes locales et pour garantir la cohérence esthétique des maisons dans une entité régionale. L’identité territoriale ou locale dépend de cette harmonie architecturale. Si tout le monde faisait comme bon lui semble, imaginez l’incohérence et l’anarchie qui risque de régner. Pour éviter une telle situation, chaque région, ville ou quartier a choisi des tonalités spécifiques. Ainsi, dans les Alpes, les façades gris foncé ou claire sont nombreuses. En Alsace, les tons contrastés et colorés sont de rigueur tandis qu’en Ile-de-France ou dans le Centre, les couleurs vont du beige clair, au gris chaud en passant par les roses tendres ou les tons ocre. Dans le Sud-Ouest, on est davantage sur des couleurs claires, voire blanches, alors que dans le Sud-Est, place aux façades roses, orangées, sable ou rouge.

Ravalement de façade : quelles règles ?

Pour prendre connaissance de ces fameuses règles, il convient de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) disponible auprès de la mairie. Le Conseil d’Architecture et d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE) pourra également donner des informations plus précises sur ce sujet. Cet organisme a pour vocation d’offrir gratuitement des renseignements au public sur leurs éventuels problèmes de rénovation, de construction ou d’extension.

Attention, avant un ravalement de façade, il est indispensable d’effectuer une déclaration de travaux auprès de la mairie. Si jamais la maison est classée au titre de monument historique, dans ce cas, un permis de construire est obligatoire. La décision d’autoriser la rénovation revient aux architectes des bâtiments de France.

Ces détails réglés, les choses sérieuses peuvent commencer. Un nettoyage commence le ravalement. Les boiseries et la surface à peindre doivent être exemptées de saletés. Les fissures sont à reboucher avec un enduit spécifique. Une fois que la façade est propre et sèche, l’application de la peinture peut être lancée. Commencer par les contours des portes et des fenêtres ainsi que les boiseries. Place ensuite à l’application de la sous-couche qui va favoriser l’adhérence de la peinture et garantir davantage d’homogénéité. Le travail s’achève sur la peinture elle-même. Détail important : cet ouvrage étant long et complexe, il est plus intéressant de le confier à un professionnel. Ce dernier pourra communiquer le prix et les détails d’un ravalement de façade via un devis.

Écrit par Antoine le dans Urbanisme

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : csqzexc44y